Ouate de cellulose ISOCELL

La ouate de cellulose ISOCELL convient parfaitement comme isolant thermique dans les toitures chaudes et froides, les plafonds, les parois et les murs. Tant dans la réhabilitation d'anciens bâtiments que dans les nouvelles constructions.


Remise sur quantité

Ajouter au panier

0345521063


•  Pas de problème de stockage sur le chantier

•  Mise en œuvre rapide

•  Pas de pose sur plusieurs couches

•  Un seul matériau pour diverses applications et épaisseurs d’isolation

•  Pas de coupe

•  Pas de transport pénible sur le chantier

•  Isolant très performant thermiquement été comme hivers et phoniquement

•  Un des isolants les moins chère du marché






ISOCELL est un isolant thermique en fibres cellulosique fabriqué à partir de papier journal grâce à un procédé de recyclage optimal.
Le bois, à l'origine du papier journal, constitue donc la matière première d'ISOCELL. Matière première dont les nombreuses qualités sont connues depuis des milliers d’années. ISOCELL est fabriqué en Autriche, Belgique et France, dans des sites de production parmi les plus modernes d’Europe.
Le papier journal déjà trié à la livraison est effiloché grossièrement puis mélangé à des sels minéraux et écrasé dans un broyeur. Les sels minéraux rendent ISOCELL ignifuge, résistant à la vermine, à la moisissure, et ils empêchent sa décomposition.
Les nombreux contrôles internes et externes indispensables à l‘obtention de l'autorisation technique de mise en oeuvre en Allemagne, en Autriche et en Europe du produit ISOCELL font que la production est soumise à des critères extrêmement sévères du point de vue la qualité.
Le flocon en long brin convainc par son coefficient de conductivité thermique extrêmement bas et empêche tout tassement futur même en cas de grandes épaisseurs d’isolation.
La ouate de cellulose ISOCELL n’est pas toxique, elle contient des additifs dérivée de minéraux naturels et elle est très agréable et moelleuse au toucher. La ouate n’irrite pas la peau et n’est pas agressive, elle est donc classée parmi les meilleurs isolants.
Les entreprises certifiées insufflent les fibres cellulosiques dans les cavités au moyen de machines à insuffler spéciales.
Les fibres cellulosiques s'imbriquent idéalement dans la construction pour former une couche isolante exactement dimensionnée, sans fente et sans risque de tassement, assurant ainsi une isolation des plus performantes.

COEFFICIENTS D'ISOLATION THERMIQUE OPTIMAUX
Il n‘y a pas que la faible conductivité thermique des produits ISOCELL qui soit à souligner. Un isolant de qualité doit être capable de remplir intégralement les volumes à isoler. Or, c‘est précisément là que se situe la force du produit ISOCELL. Avec l’isolant cellulosique ISOCELL, il est possible de combler les fissures et les fentes les plus étroites. Cela donne comme résultat un maillage de fibres extrêmement compact, exempt de tout joint et pont thermique.


EXCELLENTE PROTECTION THERMIQUE
La capacité de stockage thermique élevée de l’isolant ISOCELL permet de différer la pénétration, à l’intérieur de la construction, de la chaleur émanant des rayons solaires. Même les greniers conservent une fraîcheur jusqu’à une heure avancée de la nuit, vous permettant de dormir sans être gêné par une trop forte chaleur.

Cette capacité de stockage thermique est calculée grâce au décalage de phase. On qualifie le décalage de phase «PHI», comme le nombre d’heures nécessaires à une onde thermique pour passer de la face extérieure d’un élément de construction du bâtiment à la face intérieure de celui-ci. Le réchauffement des espaces intérieurs au bâtiment sera d’autant plus longtemps retardé que le décalage de phase sera important.


RÉGULATION DE L'HUMIDITÉ

L’isolant en cellulose ISOCELL a la propriété de stocker l’humidité, sans pour autant que cela diminue en aucune manière ses performances d’isolation thermique, pour la restituer avec un effet différé. Cette propriété spécifique fait d'ISOCELL un régulateur efficace de l’humidité ambiante des espaces habitables.

De plus, le produit ISOCELL confère une qualité d’étanchéité à l’air et au vent, notamment pour les constructions en bois, beaucoup plus importante que ce qui était obtenu jusqu’à présent à partir d’un isolant en fibres traditionnelles.  

La combinaison des propriétés naturelles des fibres de cellulose et de la technique d’injection du produit ISOCELL dans les caissons de la construction, permet de répondre aux exigences les plus élevées en matière de climat ambiant dans l'habitat et d'économie d’énergie.

BONNE ISOLATION ACOUSTIQUE
Dans ce domaine également, l’isolant en cellulose exempt de joint et parfaitement étanche procure des avantages conséquents. Des mesures ont permis d’établir des analyses comparatives. Il en résulte que le produit ISOCELL permet d’obtenir, pour les murs de séparation, une isolation acoustique supérieure de 7 décibels par rapport aux isolants en fibres traditionnelles.

HAUTE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES
De plus en plus, l'isolant en cellulose ISOCELL s'impose également dans le domaine de la protection contre les incendies par rapport aux matériaux d'isolation traditionnels. Les tests de résistance au feu (30mn et 90mn) ont prouvé l'excellent comportement de la ouate de cellulose, lui permettant d'obtenir le classement B-s2,d0 (classement européen).

Les tests de réaction au feu réalisés à l’Institut Technique de Protection Incendie et de Recherche dans le domaine de la sécurité (Institut für Brandschutztechnik und Sicherheitsforschung GmbH) à Linz, parviennent aux mêmes résultats que les tests de réaction au feu réalisés par l’entreprise elle-même : l’isolant en cellulose ISOCELL ne brûle pas, seule la couche extérieure se carbonise.

ISOCELL atteint ainsi une des meilleures évaluations pour isolants inflammables.




DIFFERENTES TECHNIQUES D'APPLICATION À SEC

 

   
 
 

INSUFFLAGE


C’est la méthode la plus courante de mise en oeuvre. Elle est utilisée pour l’isolation des espaces intermédiaires, des chevrons, des mansardes et des cloisons de charpente.

 

La fibre cellulosique, lorsqu'elle est correctement insufflée, forme une couche isolante exactement dimensionnée, sans fentes et sans risque de tassement.

 

Cette insufflation se fait à l'aide d'une machine à insuffler spéciale qui permet de combler toutes les cavités avec la masse volumique nécessaire.

 

Selon l’utilisation ou la construction, l’insufflation s’effectue à l’aide d’un tuyau, d’une buse ou d’une lance.

 
 

 

SOUFFLAGE OUVERT

C’est l’utilisation de prédilection pour l’isolation sans joint des plafonds supérieurs et entre les lambourdes des planchers.

 
 

ÉPANDAGE EN VRAC

 

Avant d’épandre la cellulose, il est recommandé de la remuer à la main ou encore mieux à l’aide d’un batteur.

L’épandage en vrac est surtout utilisé pour l’isolation de planchers avec une épaisseur d’isolation réduite. 

 

 

 

La ouate de cellulose ISOCELL est idéale pour tout vos travaux d'isolation thermique. Elle s'applique en toiture, en combles, dans vos murs et au sol.

DIFFERENTES TECHNIQUES D'APPLICATION À SEC :

INSUFFLAGE

C’est la méthode la plus courante de mise en oeuvre. Elle est utilisée pour l’isolation des espaces intermédiaires, des chevrons, des mansardes et des cloisons de charpente.

La fibre cellulosique, lorsqu'elle est correctement insufflée, forme une couche isolante exactement dimensionnée, sans fentes et sans risque de tassement.

Cette insufflation se fait à l'aide d'une machine à insuffler spéciale qui permet de combler toutes les cavités avec la masse volumique nécessaire.

Selon l’utilisation ou la construction, l’insufflation s’effectue à l’aide d’un tuyau, d’une buse ou d’une lance.

SOUFFLAGE OUVERT

C’est l’utilisation de prédilection pour l’isolation sans joint des plafonds supérieurs et entre les lambourdes des planchers.

ÉPANDAGE EN VRAC

Avant d’épandre la cellulose, il est recommandé de la remuer à la main ou encore mieux à l’aide d’un batteur.
L’épandage en vrac est surtout utilisé pour l’isolation de planchers avec une épaisseur d’isolation réduite.

Densité horizontale, soufflage : ρ = 28 - 40 kg/m³

Valeur nominale de la conductivité, 28-40 kg/m³ : λD = 0,039 W/(m·K)
Densité projection humide : ρ = 35 - 45 kg/m³
Valeur nominale de la conductivité : λD= 0,041 W/(m·K)
Densité insufflation : ρ = 50 - 60 kg/m³
Valeur nominale de la conductivité, 40 – 60 kg/m³ : λD = 0,041 W/(m·K)

Réaction au feu 40mm < 100mm, 28- 65 kg/m² : Euroclasse E
Réaction au feu ≥ 100mm, 28- 65 kg/m² : Euroclasse B-s2, d0

Résistance à la diffusion de vapeur : μ = 1

Protection contre l’incendie : Coupe-feu: 10% de composants minéraux, dont 3% d’acide borique